Conte Jehan et le Grand chêne

Le conte "Jehan et le grand chêne" est un récit émouvant, inspiré de faits réels de l’histoire de Chambord et de la Marine royale au XVIIIe siècle.

Dimensions : 24 x 31 cm Nombre de pages : 24 pages intérieures et une couverture cartonnée Edition : Domaine national de Chambord Les auteurs : Virginie BERDAL, historienne, est chargée de recherches au sein du Domaine national de Chambord et l’auteur du conte. David BARRAULT, graphiste et web designer blésois, est l’illustrateur de l’ouvrage. Une page documentaire est intégrée en fin d’ouvrage afin de replacer le conte dans un contexte historique.

En stock
Référence:
51927
12,90 €

Description du produit

Le conte "Jehan et le grand chêne" est un récit émouvant, inspiré de faits réels de l’histoire de Chambord et de la Marine royale au XVIIIe siècle. Entre découverte et apprentissage, le plaisir de la lecture se dévoile avec émotion. L'écoute accompagnée des illustrations transporte tous les enfants dans le monde imaginaire des aventures de Jehan, un héro qui suit ses rêves.

"Jehan, un petit garçon de 8 ans, vit dans une ferme du parc de Chambord en 1745. Solitaire, il passe de longues heures en forêt au pied d’un grand chêne dont il a fait son refuge. Mais un jour, il découvre une mystérieuse marque sur le tronc de son arbre : une fleur de lys traversée par deux ancres de marine. Qui a bien pu laisser cette empreinte ?"

Textes : Virginie Berdal, chargée de recherches à la direction du patrimoine de Chambord. Illustrations : Premier album jeunesse autoédité par le Domaine national de Chambord en 2020.

La note du domaine

LE CHÂTEAU DE CHAMBORD 1519.

Un palais surgit au cœur des terres marécageuses de Sologne. François Ier, tout jeune roi, en ordonne la construction. C’est une œuvre architecturale monumentale que le roi se plaît à montrer aux souverains et ambassadeurs comme un symbole de son pouvoir, inscrit dans la pierre.

Le plan du château et ses décors ont été conçus autour d’un axe central : le fameux escalier à double révolution, inspiré par Léonard de Vinci, spirale ascendante qui mène à partir des terrasses au foisonnement des cheminées et chapiteaux sculptés. Il faut attendre le règne de Louis XIV pour que l’édifice soit achevé. C’est également à cette époque que les abords du château sont aménagés au cours du XVIIe siècle. Le château et le parc sont propriétés de l’État depuis 1930.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les collections des grands musées parisiens sont évacuées afin d’être mises à l’abri des risques d’extraction et de bombardements sur la capitale. Ainsi La Joconde de Léonard de Vinci, La Vénus de Milo, La Victoire de Samothrace, les peintures de Raphaël du Louvre, les tapis de la Savonnerie du château de Versailles... sont conduits vers un centre de dépôt et de triage unique, Chambord. Le château reçoit 5 446 caisses contenant en partie les collections du Louvre.

Aujourd’hui, Chambord accueille deux millions de visiteurs par an.

Vous aimerez aussi